ActifsRadio:  
--:--  |
Toggle Bar

L’inspiration en ESS #9 - Tera, l’écovillage du XXI siècle

L’inspiration en ESS #9 - Tera, l’écovillage du XXI siècle Image 1

L’inspiration en ESS, une série d'émissions réalisées avec le soutien de la Fondation Crédit Coopératif.

A l’heure ou l’on se pose beaucoup de questions sur la revitalisation des territoires ruraux et le développement de projet territorial, une centaine de volontaires ont pris le parti de lancer sur trois communes de Nouvelle Aquitaine un projet de construction d’écovillage expérimental qui interroge notre vision de la société et nos modes de production.

Maraichage bio, marché, alimentation en circuit- court, écoconstruction et centre de formation, production locale d’énergie, mobilité adaptée, revenus d’autonomie, monnaie locale, écotourisme… ce projet utopique d’écovillage qui paraissait un peu fou lorsque Frédéric Bosqué l’a lancé en 2015 est devenu au fil des ans une réalité de plus en plus pertinente. Avec sur Masquières un développement d’activités autour de « S’alimenter » avec sa ferme et son réseau de distribution en circuit-court, sur Trentels des activités autour de « Habiter » avec son quartier rural expérimental et sur Tournon d’agenais où habitent 35 volontaires, commune qui est aussi le siège de l’association. 

Laboratoire de transition co-construit dans un esprit de coopération et de mutualisation, ce projet territorial qui concrétise une autre vision de l’économie et de la société emporte aujourd’hui l’adhésion des citoyens, des acteurs locaux et des collectivités. 

Initiateur et cofondateur du projet, Frédéric Bosqué nous explique l’intérêt et les enjeux du projet Tera, dévoile les futures étapes de l’écovillage et nous apporte son regard sur une économie sociale et solidaire.

Le projet Tera vient de recevoir le 3eme Prix régional en Nouvelle Aquitaine Sud des Prix de l’inspiration en ESS de la Fondation Crédit Coopératif. Une récompense pour tous ceux engagés dans ce projet qui montre que l’économie n’est pas une fatalité mais un champ des possibles.

Aujourd'hui malheureusement dès que l'on parle d'écologie les gens serrent les fesses parce-qu'il faut toujours regarder le monde s'écrouler et se décomposer, alors que non ! Il ne faut pas regarder la chenille se décomposer, il faut regarder le papillon en train de se recomposer. Il faut rendre ce qui est nécessaire désirable. Tous l'enjeu du quartier expérimental c'est de montrer que vivre dans une dimension qui associe à la fois l'écologie, le social et le développement économique local c'est bien plus désirable que de vivre malheureusement en détruisant la nature, en exploitant les humains et en retirant l'économie des territoires pour les mettre sur les marchés financiers.