ActifsRadio:  
--:--  |
Toggle Bar

La Maison des Sages, un habitat partagé pour les malades d’Alzheimer

La Maison des Sages, un habitat partagé pour les malades d’A...

Habitat innovant et solidaire / Épisode 1

"Habitat innovant et solidaire" est une série d’émissions thématique qui contribue à la médiatisation des idées, des recherches et des initiatives innovantes sur la lutte contre le mal logement. 

Vivre chez soi le plus longtemps possible est le souhait de la plupart des personnes âgées. Néanmoins avec la perte d’autonomie, le maintien à domicile nécessite une organisation et des dispositifs d’accompagnements qui peuvent atteindre leur limite. La maison de retraite est alors une solution mais ce n’est pas la seule, il y a aujourd’hui de plus en plus de solutions alternatives comme La Maison des Sages qui propose un projet innovant d’habitat partagé pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Une maladie qui touche 900 000 personnes en France et près de 3 millions si l’on compte les proches.

Alexandre Schmitt, cofondateur de La Maison des Sages nous présente ce projet qui permettra à des personnes atteintes de cette maladie évolutive de vivre en colocation (8 personnes) avec un accompagnement adapté. Une maison partagée qui ressemblera le plus possible à celle qu’ont connues ces personnes quand elles vivaient chez elles. Un concept qui a nécessité un modèle d’organisation avec de nombreux acteurs, les familles, un partenaire bailleur, un fonds de dotation, des bénévoles, des soignants externes et des assistantes professionnelle de service d’aide à domicile.

Cette initiative qui a notamment bénéficié du fonds de confiance de France Active atteindra son premier objectif avec l’ouverture de la première Maison des Sages en 2019. Avec l’ambition de proposer une offre à un coût accessible, cet habitat partagé au services des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer récompensera 5 ans de travail pour mener à bien ce projet dont le seuil d’autofinancement est prévue à partir de 10 Maisons des Sages.

 

"Aujourd'hui les Ehpads sont confrontés à un vieillissement de leur public par rapport à une vingtaine d'année. Mais en plus ce public qui rentre en Ehpad a un niveau de dépendance très avancé. Nous on a eu l'idée d'offrir une petite communauté de vie à ces personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et qui préfèrent continuer à vivre dans un lieu ordinaire comme une maison ou un appartement inséré dans le quartier ou le village."