ActifsRadio:  
--:--  |
Toggle Bar

Carnet d’ADRESS - Épisode 3 - L’Agence Intercalaire pour "un urbanisme transitoire"

Carnet d’ADRESS - Épisode 3 - L’Agence Intercalaire pour "un...

CARNET D’ADRESS avec Le Mouvement Associatif Occitanie, Toulouse Métropole et la Caisse des Dépôts et Consignations  

       

Découvrez le parcours d’entrepreneurs de l’ESS qui transforment la métropole Toulousaine

Alors que dans de nombreuses villes de France de jeunes entrepreneurs de l’ESS, des acteurs culturels ou des associations ont des difficultés à trouver des lieux pas trop cher pour installer leur activité, l’Agence Intercalaire a eu la bonne idée de proposer un concept de locaux à prix réduits en négociant avec des propriétaires l’occupation temporaire de leurs locaux inoccupés. Autrement dit connecter des espaces sans personnes avec des personnes sans espaces. C’est ce que l’on appelle de l’urbanisme transitoire, une nouvelle pratique d’innovation urbaine qui vise sur des terrains ou des bâtiments inoccupés à réactiver la vie locale de façon provisoire lorsque l’usage du site n’est pas déterminé ou que le projet immobilier tarde à venir.

Antoine CHARDONNY, cofondateur de l’Agence Intercalaire avec Jaufret BARROT et Thomas COUDERETTE nous explique le fonctionnement et les intérêts de ce phénomène en plein essor, à Paris, Bordeaux, Marseille, Toulouse mais aussi à Bruxelles et au Québec. Leur approche technique du vivre ensemble qui est aussi et surtout une vision de la société est en train de se concrétiser sur la Métropole Toulousaine à travers différents projets comme celui de la villa de Bellefontaine ou une étude de faisabilité d’une occupation temporaire d’anciens bâtiments municipaux. Des propositions qui s’inscrivent dans une démarche transitoire mais qui peuvent aussi avoir l’intérêt dans certains cas de préfigurer des projets d’aménagement.

Antoine CHARDONNY nous raconte aussi comment cette aventure entrepreneuriale accompagnée par le Parcours ADRESS a été une succession d’étapes avec des moments de découragement mais aussi d’intenses satisfactions où il a fallu apprendre à gérer et mener à bien la création d’une activité qui, dans un contexte où la vacance immobilière a une image négative, est en train de réussir à transformer du négatif en positif.

Antoine CHARDONNY : "Au début je n'étais pas forcément intéressé par le Parcours ADRESS, j'estimais ne pas en avoir besoin. Et puis c'est toujours très intéressant d'avoir un regard extérieur qui permet de poser les vrais questions."